Article à la noix (pour oublier la morosité de la rentrée !)

Ça y est, c’est la rentrée… Comme moi, vous regrettez probablement ces séances farniente au bord de la mer… Vous aussi vous avez peut-être en tête cette image de plage paradisiaque de sable fin, avec une eau couleur turquoise, et bien sûr des cocotiers…

Paradisiaque, cette vue d'une plage calédonienne, n'est-ce pas ?

Paradisiaque, cette vue d’une plage calédonienne, n’est-ce pas ?

Eh oui, le cocotier, avec ses palmes et ses fruits, est indissociable dans notre imaginaire des plages lointaines de cartes postales. Et pour cause…

Il y a une raison toute simple qui explique que les cocotiers poussent surtout sur les littoraux tropicaux et nettement moins à l’intérieur des terres. Et cela est dû à ses fruits ! Les noix de coco, en plus d’être délicieuses, ont la particularité de flotter au gré des courants marins ! Cette espèce de palmier a ainsi pu coloniser toutes les îles du Pacifique, les côtes africaines, et elle est même partie à la conquête de l’Amérique !

Une noix de coco arrivée par flottaison sur une plage de Lifou

Une noix de coco arrivée par flottaison sur une plage de Lifou, dans le Pacifique

Cette stratégie de dissémination permet au cocotier en devenir de ne pas pousser trop près de ses « parents » (en effet, les noix peuvent parcourir plus de 5000 kilomètres, c’est vous dire !) et ainsi éviter que ceux-ci ne lui fassent trop d’ombre.

Mais comment se fait-il que la noix ne germe pas plus tôt, car les voyages en mer peuvent durer plusieurs semaines voire plusieurs mois me direz-vous ! Cela est dû à une autre spécificité de la noix de coco : elle ne germe que lorsqu’elle n’est plus en mouvement.

Le moment où elle échoue sur la plage est donc très propice à sa germination et il suffit parfois seulement d’un ou deux fruits pour introduire l’espèce sur une nouvelle terre !

On n'est pas bien, là, au soleil calédonien ?

On n’est pas bien là pour prendre racine, au soleil calédonien ?

Maintenant, lors d’un prochain voyage sous les tropiques, vous ne considérerez plus de la même manière le cocotier qui vous fait de l’ombre pendant votre sieste ! Mais prenez garde tout de même à ne pas vous faire assommer par les noix. Elles causent bien plus de morts par an que les requins ! On vous aura prévenu !

1 Comment So Far

Chloé says:

Rigolo! Merci à notre naturaliste en herbe 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *