Posts by Category : La montagne

A qui est ce trou ?  1

Lors d’une promenade dans la forêt des Hares, dans les Pyrénées ariégeoises, un temps chagrin maintenait les insectes bien cachés. Je décidai donc d’aller les chercher sous des écorces. Je jetai alors mon dévolu sur une bille de résineux qui gisait au bord de la piste. Sous le premier pan d’écorce, peu de vie mais des trous bien circulaires d’environ un centimètre de diamètre, légèrement intrigants. Sous le deuxième morceau d’écorce, un nouveau trou, plein cette fois.

urocerusgigas1

De qui peut-il bien s’agir ?

En plein mois d’août quel peut être ce mystérieux habitant et que fait-il dans ce trou ? Quelques éclats de bois plus tard, une tête apparaît, munie d’antennes, mais bien malin qui peut dire à qui elle appartient, et même à quel ordre d’insecte. Read more

Au cirque des hérauts de l’érosion  1

Le cirque de Mourèze, non loin de Lodève dans l’Hérault, ne vous proposera ni clowns, ni fauves domptés, pas même un jongleur. A la place, vous y découvrirez au détour des sentiers des figures préhistoriques figées dans leur inquiétante splendeur.

IMG_2700

L’imagination du visiteur est forcément titillée par ces formations géologiques. Pas de fossiles ici, ce n’est que la roche qui a fini par prendre la forme, là d’un visage humain, ici d’un monstre disparu. Et pourtant, pour le géologue amateur, l’histoire que ces roches nous racontent est toute aussi fascinante…

Read more

Oh la belle bleue !  4

Par un après-midi grisonnant, je me promenais dans les montagnes du Pays Basque, en forêt d’Iraty, où paissent les brebis à l’origine d’un délicieux fromage. Un morceau de tomme dans une main, un morceau de pain dans l’autre je déambulais en désespérant de voir un peu de vie s’agiter. Lorsqu’un flash bleu accrocha le coin de mon œil pour aller se poser sur une bille de hêtre abandonnée par les forestiers au bord de la piste, je sus que j’allais pouvoir mettre à profit le rayon de soleil pour effectuer quelques clichés.

Je m’approchai, impatient, posai précautionneusement mes victuailles et déballai mon matériel. Les prémices de l’orage et le soleil rasant semblaient exciter considérablement la charmante créature et après quelques secondes, elle s’envola…

rosaliaalpina7

Profitons de cet instantané pour préciser un petit peu la position systématique de la bête: de son statut de bestiole à celui de Rosalia alpina.

Read more

Le sang des glaciers  0

Neige rouge: Chlamydomonas nivalis

Neige rouge: Chlamydomonas nivalis

Un petit sms d’une amie me le rappelle ce matin: les premières neiges sont en train de tomber ! Alors avant qu’on ne rentre dans l’hiver, jetez un oeil aux paquets de névés qui se sont fondus (dorés?) la pilule tout l’été: certains auront attrapés de drôles de coup de soleil ! Il s’agit en fait des spores d’une algue verte, Chlamydomonas nivalis, aussi apellée très lyriquement sang des glaciers.

Read more

La piafologie des yeux fermés (I)  3

Une forêt de Chartreuse, en hiver

Une forêt de Chartreuse, en hiver.

Il est cinq heures du matin. Enfin je crois, parce que cela fait deux fois que j’éteins mon réveil qui sonne désespérément dans le vide. Je fais quelques pas dans le brouillard jusqu’à la cafetière, puis encore quelques-uns dans le noir jusqu’à ma voiture. Direction: un sommet de Chartreuse dont le choix occupera mes pensées jusqu’à l’arrivée au parking. Arrivé sur place, quelques rayons de lumière commencent à percer et me permettent de m’équiper. Je commence à peine à émerger, mais tout le monde est déjà en place pour le concert.

Commençons à monter le chemin, large, boueux et irrégulier, en regardant mes pieds et les pierres sur lesquelles je les pose. Certains comparent l’expérience de la marche en forêt à celle de marcher dans le brouillard. La perception est réduite et il est impossible de voir bien plus loin que les quelques arbres devant vous. Hormis l’ouïe, rien ne permet de percevoir à distance.

En bas dans la forêt, un pic noir lance son cri. Quelques mésanges piaillent et chantent dans les jeunes sapins en bordure de chemin. Tout deux commencent leur période de reproduction. Nous sommes en mars. L’année passée, le peu de neige aurait pu avancer cette date à février. Quelques cris de chocards sont poussés et signalent une falaise proche quoiqu’invisible.

Pic noir sur fond de mésange, noires également.

Read more