Posts by Category : Eté

Chasses nocturnes  0

La nuit était enfin tombée, mais au 18 impasse du Moulin la chaleur torride de la journée s’attardait encore sur la terrasse, quand un mystérieux visiteur apparut aux carreaux de la porte d’entrée… La stupeur s’empara momentanément des occupants des lieux. Quel pouvait donc être l’objet de cette visite impromptue? Et qui était cette étrange créature?IMG_8853 Read more

De magnifiques mangeurs d’abeilles  0

Lors d’un voyage en Australie, non loin de Perth, la visite d’une petite île peuplée de charmants marsupiaux appelés Quokkas, m’avait  permis de les prendre en photos, ainsi qu’un oiseau très coloré. Ce petit bijou volant, peu farouche, est appelé Rainbow bee-eater par les locaux. Il s’agit de l’espèce Merops ornatus, encore appelé guêpier arc-en-ciel, qui est le cousin de nos guêpiers européens.

Un guêpier australien, sur une île au large de Perth.

Read more

Renversant, le ver lent  0

IMG_7537

C’est au Cap Blanc-Nez que je fis les observations qui vont suivre, à l’été 2015.

C’était par un beau jour de juillet, je traçais ma route plein Nord, quand un peu avant d’atteindre Calais et son port, direction les Anglais, je pausai. Avant la traversée, s’imposait une visite au Cap Blanc-Nez. Un avant-goût d’Outre-Manche d’ailleurs, le nom même de ce pif annonçait la couleur: face à face avec Albion, grammaire mode Anglo-Saxon. Pour la cace-dédi aux rosbeefs, une fois n’est pas coutume, nous mîmes les boeufs avant la charrue.

IMG_3625

Est-ce en guise d’hommage aux voisins d’en face que le Blanc vint avant le Nez dans le nom de ce Cap près de Calais?

Mais ici mon but n’est pas de vous parler de ces falaises de calcaire albâtre, ni même du vol des goélands rieurs, ou des brunâtres nuances des pipits chanteurs. Non, ce à quoi vous aurez droit, c’est mon autre rencontre, à cet endroit: le ver lent.

Read more

Un champignon bien envahissant  1

P1640564

Des stellaires (Stellaria holostea) « normales » .

Lors d’une promenade en forêt je suis tombé sur un petit massif de stellaires (Stellaria holostea) en bordure d’un chemin. Jusque-là rien d’étonnant, il s’agit d’une plante tout à fait commune. Cependant un détail attire mon attention, certaines fleurs sont différentes des autres… Y-aurait-il deux espèces mélangées ? Je sors illico ma flore (mon livre pour identifier les plantes) et je m’attèle à la détermination de la stellaire inconnue. Mais là surprise, mon bouquin me dit qu’il s’agit bien de la même espèce alors qu’elle est visiblement différente ! C’est à n’y rien comprendre… Erreur de détermination de ma part, erreur dans le livre, variabilité à l’intérieur de l’espèce,… ? Les hypothèses se bousculent dans ma tête mais aucune n’est la bonne. Vous allez voir, la réponse est bien plus étrange et bien plus passionnante !

P1640558

Quelle est cette stellaire étrange ? Une deuxième espèce ? Malgré ces différences il s’agit toujours de Stellaria holostea.

Read more

Des guêpes assoiffées  0

Cet été, bien au frais entre les murs de ma demeure, je vis par la fenêtre un oiseau au sol, le bec ouvert… Interprétant ça comme un individu assoiffé par la chaleur estivale, je décidai de mettre une écuelle d’eau à disposition sur la table de la terrasse. Altruisme intéressé : j’espérai ainsi pouvoir leur tirer le portrait en retour, ou même simplement les observer de plus près…

Sauf qu’aucun oiseau ne vint boire à la coupelle ! Mal placée ? Trop de chats dans le voisinage ? Pas soif ? En tous les cas, je me rabattis sur d’autres créatures qui profitèrent largement de l’aubaine : les guêpes ! Voyez plutôt :

Il ne s’agit pas de n’importe quelle guêpe soi-dit en passant: c’est un poliste, probablement un poliste gaulois (Polistes dominulum/gallicum), cocorico. De quoi est-ce que je suis en train de parler ? Une guêpe c’est une guêpe, pourrait-on me rétorquer. Sauf qu’en fait, c’est plus subtil…
Read more