Entomobotanique

De nombreuses espèces d’insectes se développent aux dépens de plantes bien précises, on parle alors d’insectes spécialistes (ou à l’opposé d’insectes généralistes). Selon les cas il peut s’agir soit d’une espèce végétale bien particulière (spécialisation extrême) soit d’un genre contenant plusieurs espèces. Dans ce dernier cas la connaissance de l’interaction entre la plante et l’insecte peut permettre d’identifier une nouvelle espèce. Par exemple pour un petit coléoptère Chrysomelidae vivant sur les asperges: le criocère visible sur la photo suivante.

Le criocère de l’asperge

Ce premier individu est un Crioceris asparagi, ici présent sur un plant d’asperge cultivée, Asparagus officinalis en latin. En effet, une fois sortie de terre, et si on ne la mange pas directement, l’asperge donne une plante de 2 mètres de haut où écloront de petites fleurs blanches suivies de fruits rouges, en forme de boules.

Un criocère de l’asperge, a coté de ses œufs déposé sur la tige.

Une seconde espèce de criocère se trouve dans les mêmes conditions: le criocère à douze points, Crioceris duodecimpunctata.

Le criocère à douze points, on peut compter 6 taches sur un élytre d’où le nom.

Un couple de criocère de l’asperge sur une asperge cultivée.

Il peut se rencontrer sur des asperges cultivées, en région parisienne par exemple. Toutefois le découvrir dans le sud de la France sur une plante complètement différente peut perturber. Ainsi sur les photos suivantes on remarque que les feuilles sont bien différentes des précédentes.

Criocère à douze points sur un nouveau support

Deux choix s’offrent alors, soit la bestiole s’est égarée, soit elle est capable de manger des plantes différentes.

Un autre individu sur la même plante, à petites feuilles étroites et rigides et fleurs blanches.

J’ai alors cru que mon individu était perdu, loin de son asperge. La rencontre de nouveaux individus dont des couples en plein ébat m’a convaincu qu’ils étaient bien chez eux.

Il m’a alors fallu plusieurs jours pour comprendre que je venais de rencontrer pour la première fois une asperge sauvage.

Voila la plante entière, rencontrée fréquemment dans le sud de la France.

Asperge sauvage en fleurs.

Il s’agit de l’espèce Asparagus acutifolius,  qui est comme sa cousine comestible, bien que ses pousses soient plus petites.

La forme des feuilles et leur aspect vernissé et dur est une adaptation au milieu sec, méditerranéen, dans lequel la plante se développe. Cela permet de réduire la surface d’échanges avec l’atmosphère et ainsi de limiter les pertes d’eau.

Ses fleurs délicates donneront ensuite naissance à de petites baies rondes.

Fleurs d’asperge sauvage.

Si les deux premières espèces de criocère que nous avons vues sont répandues sur toute la France, d’autres sont limitées au pourtour méditerranéen, par exemple Crioceris paracenthesis, que l’on peut observer sur le cliché suivant. On peut remarquer une certaine homogénéité dans la forme de ces espèces de Coléoptères, liée à leur appartenance au même genre.

Une troisième espèce de criocère vivant sur les asperges.

D’un point de vue naturaliste, la connaissance de la plante permet donc parfois de trouver un insecte, tandis que l’identification de l’hôte à six pattes peut permettre de nommer le végétal!

D’un point de vue scientifique, la connaissance de ces partenariats spécialisés est importante pour essayer d’anticiper les divers impacts sur les écosystèmes. Quand on les connait bien on peut établir des réseaux d’interactions, comme des réseaux alimentaires (on ne parle plus trop de chaines alimentaires, car c’est trop simplifier la réalité). Avec ces réseaux les chercheurs en écologie peuvent ensuite utiliser la théorie des réseaux pour étudier comment les écosystèmes évoluent, comment ils résistent aux perturbations, ou encore quelles conséquences on peut prévoir si une espèce donnée disparait ou à l’inverse prolifère.Ce type d’interactions est donc bien au cœur de ce qu’est l’écologie!

No Comments Yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *