Et bien dansons maintenant !

Tous les jours, un café en main et la tête bien au fond de ma capuche j’ai le droit à un petit spectacle assez surprenant sur la route du boulot. Il se trouve que sur le campus où je me rends, une demi-douzaine de goélands argentés se nourrissent sur les terrains de sport. Rien de très palpitant finalement, s’il n’exécutaient pas leur petit numéro de danse.

Accrochez-vous, le mouvement est en deux temps et a beaucoup à voir avec le pas vaseux du bel-oncle au réveillon : on lève une patte, puis l’autre puis la première, puis l’autre et ainsi de suite. L’idée est de tambouriner le sol avec un rythme régulier. Pourquoi ?

Ici, il semblerait que c’est une question de vers de terre. Vous avez tous déjà constaté le nombre de vers sur les routes et les trottoirs lorsqu’il pleut. Dans quel but, cela fait débat : certains pensent que les vers de terre évitent ainsi la noyade au fond de leurs galeries inondées. D’autres, que remonter à la surface pendant la pluie leur permet d’aller explorer de nouveaux horizons sans se dessécher. Enfin, d’autres encore ont avancé que les vibrations du sol lorsqu’il pleut pourraient aussi ressembler à l’approche d’une taupe vorace et provoquer la fuite en direction de la surface. Peu importe au goéland, dans ces trois cas le mécanisme est le même: plus que l’odeur ou l’humidité, c’est bien le tambourinement qui déclenche la sortie des vers de terre. Et c’est exactement ce que les goélands imitent pour se nourrir !

À en croire les fascinants montages en musique de divers goélands et mouettes, beaucoup d’espèces pratiquent la technique y compris des amateurs de pêche à la ligne. Il y a aussi la variante, à faire à la plage, qui permettrait de sortir les crustacés du sable. N’oubliez-pas de jeter un œil la prochaine fois que vous en croisez !

3 Comments

Océane says:

Génial ! je regarderai à l’avenir =)


Caroline says:

Très instructif,
je regarderai plus attentivement le bel-oncle la prochaine fois 🙂


Loy says:

Excellent ! Je n’avais jamais vu ça. Honnêtement j’aurai tendance à douter de l’efficacité de l’effort mais on sent l’entrainement – c’est si joliement piétiné ! C’est que ça doit fonctionner 🙂


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *