Les fleurs d’automne et les fruits d’hiver du lierre

 

Bug2

Larve de punaise sur une feuille de lierre

Le lierre a mauvaise réputation, en effet, bien qu’il décore les façades de nos maisons, il est très mauvais pour le crépis !

D’un point de vue naturaliste, le lierre grimpant de nos régions (Hedera helix) a plusieurs autres particularités intéressantes :

pendant l’été, il peut survivre lorsqu’il n’est pas exposé au soleil, et il garde ses feuilles en hiver.

Vous pouvez alors observer sa floraison, pendant les  mois de septembre et octobre. À y regarder de plus près, il abrite une très grande diversité d’arthropodes qui viennent s’y nourrir de nectar. À vous de tous les reconnaître ! Ces animaux viennent manger avant le repos hivernal : abeilles, fourmis, gendarmes, pucerons et autres scarabées.

 

 

food sharing

Repas d’une mouche et d’une fourmi.

Et en hiver, les fruits du lierre sont consommés par les oiseaux qui restent chez nous.

eating spider

Araignée en plein repas.

 

En résumé, le lierre est un réservoir de biodiversité sur lequel il est avisé de se pencher en ce moment et de cultiver dans son jardin, surtout pour les amateur d’araignées qui viennent aussi y festoyer !

 

 

 

 

Bibliographie :

Stratégies végétales. Petits arrangements et grandes manoeuvres. Garrone, Martin, Schatz, Les Écologistes de l’Euzière.

No Comments Yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *